Les directeurs des 46 centres de transfert de technologie (CCTT) de la province se sont réunis à Trois-Rivières pour leur 20e rencontre annuelle les 24 et 25 mai.

 

Cet évènement a été rendu possible grâce à un partenariat entre le réseau Trans-tech, qui chapeaute tous les centres, et les quatre CCTT de la Mauricie : les trois centres affiliés au Cégep de Trois-Rivières, le Centre de Métallurgie du Québec (CMQ), le Centre spécialisé en pâtes et papiers (CSPP) et le Centre collégial de transfert de technologie en télécommunications (C2T3), ainsi que le Centre national en électrochimie et technologies environnementales (CNETE) du Collège Shawinigan.

 

Les organisateurs avaient pris soin de mettre la région en valeur. En plus des visites des quatre CCTT de la Mauricie, les participants ont pu notamment découvrir la Cité de l’Énergie. Parmi les nombreux ateliers présentés, l’un s’est déroulé à bord du M/S Jacques-Cartier, ce qui a été grandement apprécié.

 

Dans son mot d’ouverture, le directeur général du Cégep de Trois-Rivières, M. Raymond-Robert Tremblay, a rendu hommage aux pionniers des CCTT : « Les artisans de la première heure méritent toute notre admiration : grâce aux centres qu’ils ont mis sur pied, ils ont su développer l’innovation, la formation et la recherche appliquée dans plusieurs secteurs clés de l’économie. Le réseau Trans-tech et ses membres sont essentiels pour accélérer les transferts technologiques en faveur des entreprises québécoises et les pratiques sociales novatrices auprès des communautés. » Il a conclu en soulignant l’importance des CCTT dans notre communauté : « Au Cégep de Trois-Rivières, nous souhaitons devenir un pôle d’excellence collégiale de la valorisation du savoir, de la qualification, de la recherche et de l’innovation à l’échelle régionale et nationale. C’est pourquoi nous considérons nos CCTT comme des fleurons, dont nous sommes très fiers, et dont nous soutenons fermement le développement. »