Les 7 et 8 novembre derniers, le CSPP participait à un colloque à Lévis qui avait comme titre : Agromatériaux et autres matériaux biosourcés : de multiples opportunités pour le Québec.

 

Ce colloque à caractère international organisé par le CRIBIQ, le CQVB, Agrinova et Biopterre présentait une vingtaine de conférences regroupées sous des thèmes comme les enjeux et les défis du développement des matériaux biosourcés, le rôle des cultures dédiées, les procédés de traitement et de transformation et les nouvelles applications industrielles.

Conjointement avec l’UQTR, le CSPP avait un kiosque où des échantillons relevant de différents projets en cours ou en préparation étaient présentés. Le CSPP y présentait, entre autres, quatre axes de recherche qui sont présentement étudiés soient le traitement de la biomasse par les algues, la valorisation thermique de la biomasse (biocharbon, granule de bois fait à partir de bois recyclé et déchiqueté), la valorisation chimique de la biomasse (liqueur d’hydrolyse, lignine précipitée, chènevotte de chanvre pouvant être employées pour produire des huiles) et le volet biocomposite produit à partir de fibres naturelles orientées (lin et chanvre).

 

Déjà impliqué dans un bon nombre d’équipe de recherche avec l’UQTR, dont celle de Simon Barnabé et de Gilbert Lebrun, le CSPP a profité de cette occasion pour rencontrer d’autres des partenaires potentiels parmi les acteurs actifs dans la transformation de la biomasse au Québec et parmi les autres centres de transferts technologiques membres du Réseau Trans-tech.